Conférence de l'Association canadienne d'études africaines 2021


Thème : Réaliser l'Ubuntu : redéfinir l'équité, le partenariat et le changement social

Lieu: Africa Institute, Western University, Ivey Business School, London, Ontario
Dates : Du dimanche 06 au mercredi 09 juin 2021

 L'Association canadienne d'études africaines (ACÉA) lance une invitation spéciale aux chercheur.e.s et professionnel.le.s de toutes les disciplines oeuvrant en études africaines. Ces personnes sont conviées à une conférence annuelle qui se tiendra du dimanche 6 au mercredi 9 juin 2021 à l'Africa Institute Western University, Ivey Business School, London, Ontario. Avec cette invitation, l’ACÉA désire inspirer la recherche interdisciplinaire ou multidisciplinaire et stimuler des perspectives critiques vis-à-vis du racisme et du colonialisme anti-Noir. La conférence annuelle se fera sous le signe de la philosophie africaine d'Ubuntu qui veut dire «Je suis ce que je suis, à cause de ce que nous sommes tous». À partir de cette orientation, l’ACÉA propose à ses membres le thème suivant: Réaliser l’Ubuntu : Recadrer l'équité, le partenariat et le changement social.

 L’Ubuntu offre une vision idéale à partir de laquelle les membres de l’ACÉA peuvent s'engager dans la lutte contre le racisme anti-noir. En transmettant et réalisant l’esprit de l’Ubuntu, nous nous appliquons à réaliser cette philosophie dans l’université et dans le monde. Les héritages coloniaux, les frontières disciplinaires, la persistance du récit singularisant l’Afrique dans les violences et les souffrances, sont autant d’obstacles qui sapent les moyens riches et variés avec lesquels les sociétés africaines se sont soulevées, ont communiqué et se sont engagées tout en se transformant. Suivant cette volonté de mettre de l’avant une histoire autre, l'esprit d'Ubuntu permet la reconnaissance de l'humanité, de l'interconnexion et de la générosité . À ce titre, l’ACÉA suit Ruel Koza lorsqu’il soutient que «la conscience collective distinctive des Africains se manifeste dans leurs modèles de comportement, leurs expressions et leur épanouissement spirituel. C’est dans ces modèles que se concrétisent des valeurs telles que la fraternité universelle ou le fait que les Africains et Africains partagent et traitent les autres comme des êtres humains.» (Prinsloo ; Boyi). Ainsi, Réaliser l'Ubuntu : redéfinir l'équité, le partenariat et le changement social, c’est aspirer à construire des ponts et à reconnaître les liens tout en laissant la place à la diversité de nos méthodes, de nos objectifs et de nos points de départ.

 Fidèle à ses habitudes, la conférence accueillera des communications sur tous les sujets relatifs à l’Afrique. Toutefois, pour celles et ceux désirant suivre la réalisation de l'Ubuntu, nous suggérons les axes suivants  afin d’orienter les contributions dans une perspective multidisciplinaire et globale :

  1. La conception et le fonctionnement des récits «d'aide» : comment ces récits peuvent privilégier le rôle de l’aidant par rapport aux espoirs, besoins et à la reconnaissance des marginaux.
  2. l'ambivalence de l’équité et du partenariat qui simultanément visent à combler, mais aussi à renforcer les divisions
  3. Des exemples d'initiatives de recherche ou de projets visant le changement social, qui favorisent le dialogue productif entre différents paradigmes
  4. Des modèles, traits et différences, qu’ils soient observables ou contestables, permettant d’avoir un aperçu des problématiques entourant l'équité et le partenariat.

 Date limite de soumission des propositions : 1er décembre 2020. Veuillez soumettre vos propositions à notre nouveau système de soumission

en ligne : https://caas-acea.org/signin 

Veuillez préparer vos soumissions et propositions de la manière suivante :

  1. Les propositions de communication doivent inclure le(s) nom(s) et le courriel du (des) coauteur(s), l'affiliation institutionnelle, le titre de la présentation, et un résumé (300 mots maximum). Dans le cas d'un article coécrit, veuillez indiquer lequel des auteurs participera à la conférence.
  2. Les propositions de panel ou de table ronde doivent inclure un titre de panel et une brève description (300-600 mots), ainsi que l’objectif de ce panel, le nom du ou des organisateurs/organisatrices et des participant.e.s au panel. Veuillez fournir le courriel de toutes les personnes participantes ainsi que leurs affiliations institutionnelles. Les panels ne doivent pas compter plus de quatre personnes.

 Remarque sur les soumissions de propositions :

Le comité d’organisation tient à préciser que les soumissions qui ont été acceptées pour le congrès annulé en 2020 sont considérées comme approuvées et seront automatiquement incorporées dans le cadre du congrès de 2021. Nous encourageons ceux et celles dont les propositions ont été acceptées pour la conférence de l'année dernière à mettre à jour et à soumettre à nouveau leurs propositions précédentes s'ils le souhaitent.

 Déclaration sur la diversité :

 L’ACÉA s'engage à respecter l'équité et la diversité et accueille les candidatures des femmes, des personnes issues des minorités visibles, des universitaires basés en Afrique, des universitaires de tous rangs et à tous les stades de leur carrière, des personnes handicapées et des personnes de toute orientation ou identité sexuelle. L’ACÉA considère que cette participation diverse est gage d’enrichissement intellectuel, social et culturel pour son organisation.

 En collaboration avec l’ACÉA, la Revue canadienne d'études africaines (RCÉA) cherche activement à diversifier son contenu et ses activités, à la fois pour mieux refléter l’hétérogénéité des membres de l’ACÉA, mais aussi pour s'engager dans la production de connaissances en provenance d’Afrique – mission qui est au coeur de son projet. Fidèle à son mandat, la revue continue également de publier des articles en anglais et en français.

 Avis important sur la Pandémie de COVID-19 et le mode de déroulement des conférences : 

 Compte tenu de la situation imprévisible résultant de la pandémie de COVID-19, les membres du Comité de l'Association canadienne d'études africaines (ACÉA) souhaitent informer tous les candidat.e.s qu'il est possible que la conférence soit suivi: en présentiel, par des moyens virtuels ou sous une forme "hybride", en utilisant une combinaison de méthodes en personne et à distance. La décision finale sur les modalités de la conférence sera prise et annoncée ultérieurement, en fonction de l'évolution en matière de santé publique et des réglementations gouvernementales.