La Conférence annuelle de l’Association Canadienne des Études Africaines

(ACÉA) 2022

 

APPEL À PANELS/PAPIERS/TABLES RONDES

 Thème : Sociétés africaines et Équité, Diversité, Inclusion et Décolonisation: Pratiques, Défis, Perspectives

Événement organisé en mode virtuel

Dates : 16 au 19 mai 2022

 
L'Association canadienne des études africaines (ACEA) lance une invitation spéciale à toutes les personnes chercheures et professionnelles oeuvrant dans le champ des études africaines pour sa prochaine conférence annuelle qui aura lieu dans le cadre du Congrès des sciences humaines et sociales, du 16 au 19 mai 2022.
 
Le thème de la conférence de cette année: « Sociétés africaines et Équité, Diversité, Inclusion et décolonisation – EDID ». Il prend appui sur la conférence l'ACEA tenue en 2021 sur les manières d’« Atteindre l’Ubuntu : Redéfinir l'équité, le partenariat et le changement social ». L’idéal de communautés porté par la philosophie africaine d'Ubuntu – « Je suis ce que je suis, grâce à qui nous sommes tous » - ne pourra s’accomplir qu’à travers les gestes concrets et des programmes tels qu’ils tentent de s’incarner dans les politiques actuelles traitant de l’EDID. En effet, la conjoncture actuelle est fortement marquée par l’émergences de voix historiquement marginalisées qui poussent à une analyse critique des pratiques institutionnelles, culturelles et sociétales, aussi bien au Canada qu’à l’international. Par exemple, les questions relatives au racisme anti-noir, à la place des premières nations et à la nécessaire décolonisation des institutions et des savoirs, la marginalisation des minorités visibles, pour ne citer que celles-ci, sont des sujets qui nécessitent que les chercheur.e.s et professionnelles du champ des études africaines.
 
Le thème de cette année est conçu en sachant que la question de l’EDID n’est vécue et abordée de la même manière, ni avec les mêmes outils politiques et institutionnelles au Canada, au plan international ou dans les sociétés et cultures africaines. C’est là justement son intérêt : l’invitation qui est lancée vise à susciter des réflexions en deux volets :
 
  • Dans une perspective pluridisciplinaire, réfléchir sur les sociétés africaines du point de vue de la place et du rôle que joue l’EDID au plan social et humain, politique, économique, culturel etc.
  • D’un point de vue des mécanismes de production des savoirs, l’ACÉA invite les participantes et les participants à interroger le rôle et la place de l’EDID dans les études africaines au Canada et en Afrique.
De manière générale, la conférence 2022 de l’ACÉA devra être le lieu d’une formulation critique et constructive des pratiques, des défis et des perspectives liés à l’EDID dans les études africaines. Les communications qui ont pour objet l’Afrique sont toujours les bienvenues dans le cadre de la conférence de l’ACÉA, comme c’est la tradition. Cependant, nous encourageons fortement la communauté scientifique et les personnes professionnelles de l’Afrique à nous soumettre des propositions sur le thème : « Sociétés africaines et EDID: Pratiques, Défis, Perspectives ». Ces propositions pourront traiter – mais non exclusivement - l’une ou l’autre des questions suivantes :
  • Concepts : qu’entend-on par EDID dans un contexte (géographique, culturel, politique etc.), un champ de pratiques ou d’études en particulier?
  • Quelles sont les pratiques en cours, leurs historiques et les modes d’applications?
  • Quels défis, obstacles et contraintes sont liés par l’implantation ou l’absence d’une réflexion ou des politiques en matière d’EDID?
  • Perspectives : qu’entrevoit-on pour un avenir proche ou lointain comme changements possibles, passages obligés et défis en matière d’EDID, aussi bien dans les sociétés africaines que dans le monde de la recherche, de l’enseignement et des services-professions au Canada?
  • Implications culturelles : Quel est le rôle de la production culturelle en tant que moteur de l'EDID ?
  • La société civile : De quelle manière la société civile et les activistes ont-ils propulsé les discours sur l'EDID et encouragé le changement ?
 
Date limite de soumission des propositions : 31 décembre 2021.
 
Conférence en contexte de pandémie de COVID-19 : Vu le contexte très incertain et les restrictions sanitaires liés à la pandémie de COVID-19, la conférence se fera en mode virtuel.
  
Déclaration de diversité :
 
L'ACEA s'engage à promouvoir l'équité et la diversité et invite les femmes, les minorités visibles, les chercheures et chercheurs basé.e.s en Afrique ou d’origine africaine, les chercheures et chercheurs de tous les grades et à tous les niveaux de carrière, les personnes handicapées et les personnes de toutes orientations sexuelle ou identités de genre à soumettre leur candidature. L'ACÉA est enrichi intellectuellement, socialement et culturellement par la présence et la participation de personnes d'origines diverses.
 
En collaboration avec l'ACEA, la Revue canadienne d'études africaines cherche activement à diversifier davantage son contenu et ses activités, à la fois pour refléter la composition des membres de l'ACÉA et pour participer plus étroitement à la production de connaissances sur le continent africain, qui est le centre d'intérêt de la revue. La revue reste engagée à s'acquitter de son mandat de publier des travaux de recherche en français et en anglais.
 
 

Soumettez votre proposition